Centre de Harthouse / Etablissement public medico-social      HAGUENAU CEDEX (67)
Tél. : 03 88 90 77 00

Historique de l'établissement médico-social à Haguenau (67)

 

La construction d'un institut médico-pédagogique destiné à recevoir 120 «débiles profonds » garçons et filles de 6 à 16 ans d'un quotient intellectuel inférieur à 55 est décidée par délibération des Hospices Civils de Haguenau, en 1962. Il s'agissait de répondre aux besoins de la population ainsi qu'à une demande préfectorale. Le projet prévoit 3 catégories d'enfants pouvant y être accueillis :

  • 60 enfants «semi-éducables » ;
  • 40 enfants «débiles profonds » ;
  • 20 enfants atteints de troubles de la locomotion appelés « grabataires ».

Le site de Harthouse sera choisi pour la réalisation du projet, le terrain appartenant aux Hospices. Le plan définitif sera établi en 1964. L'établissement comprendra outre les locaux administratifs, logistiques et d'infirmerie :

  • 6 pavillons pour les enfants ;
  • 5 logements familiaux ;
  • 1 foyer de célibataires de 10 chambres individuelles.

Une petite communauté (3 chambres) pour 3 religieuses. Les travaux débuteront le 22 juin 1965 et l'IMP sera mis en service le 15 juillet 1968.

Dès 1969, on s'interroge sur ce qu'il adviendra des enfants lorsqu'ils atteindront l'âge de 16 ans : trouver des places dans d'autres établissements ? Envisager la création d'un Institut Médico-Professionnel ? Cette dernière hypothèse obtiendra l'avis favorable de l'administration des Hospices. En 1971, le Dr CARRAZ assurera la responsabilité de l'établissement jusqu'en 1974 où il sera nommé Chef d'un service de neuropsychiatrie à Brumath. Dans le même temps, le pavillon des « grabataires » est rattaché à Brumath jusqu'au déménagement des enfants dans cet établissement de santé en octobre 1977.

En 1975, M. KANDEL, ancien éducateur chef qui avait assuré la gestion de l'établissement au départ du Dr CARRAZ, reprend la direction de l'IMP jusqu'à son départ à la retraite en 1993. Les adolescents grandissant, en mars 1983, une autorisation est déposée et accordée pour la création d'un foyer de vie de 70 places :

  • 40 places pour handicapés adultes non-salariés (30 places en internat et 10 places en semi-internat) ;
  • 30 places d'internat pour handicapés mentaux salariés.

Par délibération du 19 janvier 1983, le Conseil d'Administration des Hospices, donne son accord de principe à l'érection de l'Institut Médico-Educatif (IME) en établissement public conformément à l'article 19 de la loi du 30 juin 1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales, qui prévoyait l'érection en établissement public, dans un délai de 10 ans, des établissements médico-éducatifs relevant de personnes morales de droit public. En 1994, la direction de l'établissement sera assurée par M. VUILLERMOZ jusqu'à son départ en 1998. Mme COLOGER lui succédera de janvier 1999 à août 2010. Entre temps seront créés un CAT de 10 places, l'atelier protégé (5 salariés) et un service d'accueil temporaire pour adultes de 5 places.

Par la suite l’établissement a continué d’évoluer, tant par l’extension de la capacité des lits ou places des services existants, que par la création de nouveaux services :

  • Extension à 26 places de l’ESAT ;
  • Extension à 10 places pour l’hébergement temporaire adulte ;
  • Création de 7 places en Service d’accueil temporaire pour jeunes autistes ;
  • Création de 20 places au SAMSAH.